•  

    Commune : Lignol (Morbihan)

     

    Essence : Chêne pédonculé

     

    Description : Situé près d’un manoir du 16ème siècle, le chêne pédonculé de Kerverné en Lignol Morbihan est vieux de quatre siècles, voir plus. Son développement fait pensé à un colosse, tronc conique de 8 mètres de circonférence surmonté de quatre charpentières, hauteur 21 mètres avec un houppier magistral de 22 mètres. Dépositaire de la mémoire des hommes, classé Arbre Remarquable de France, faisant l’objet d’un article sur le site internet - les têtards arboricoles. Trônant sur un tertre circulaire entouré de pierres face à un joli puit et un four à pain. Des chauves-souris à demeure dans la grange du 19ème le visite ainsi que les hirondelles de retour.

     


    votre commentaire
  • L'arbre de l'année 2015 en Haute-Normandie

     

    Commune : La Haye-de-Routot (Eure)

     

    Essence : If

     

    Description : Je me présente …. Je suis un if ! J’ai plus de 1500 ans et j’habite un tout petit village de Normandie : La Haye-de-Routot ! J’ai été planté dans le cimetière pour veiller sur les morts et faire le lien avec l’au-delà. Je suis un symbole de longévité et d’immortalité, de vie et d’éternité ! Mon tour de taille est un peu imposant (plus de 10 mètres de circonférence à 1 mètre du sol), mais dans mon ventre creusé par le temps, se trouve une vraie chapelle. Mais voilà, une main peu bienveillante à pulvérisé sur mes plus hautes branches un produit très toxique : du glyphosate ! J’ai beaucoup de mal à m’en remettre mais heureusement je suis bien entouré : des habitants du village, aidés d’experts, se sont mobilisés pour me prodiguer les soins nécessaires et accompagner mes vieux jours de fêtes et d’animations. Je suis de toutes les photos ! Jamais un millénaire n’aura été le centre de tant d’attentions !


    votre commentaire
  • L'arbre de l'année 2015 en Basse-Normandie

     

    Commune : Pervencheres (Orne)

     

    Essence : Chêne de la Lambonnière

     

    Description : L’histoire commence grâce au cantonnier du village de Pervenchères qui découvre, par hasard, un arbre énorme dans un pré. L’Association Faune et Flore de l'Orne décide de le protéger, et lance une souscription publique en 1993 en collaboration avec le journal « Le Perche ». Aujourd’hui, plus de trois cent amis des vieux arbres, se partagent donc la propriété du site. Ce chêne (7,50 mètres de circonférence, second plus gros chêne pédonculé de l’Orne), marque le carrefour entre deux chemins qui ont du être autrefois des axes de communication importants entre le Perche, la Normandie et le Maine. Il est régulièrement mesuré, et sa croissance fait l’objet d’un suivi scientifique.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique