• La bouteille à la mer dérive du Canada à la Bretagne

     

    Trois Quiberonnais ont retrouvé, sur la côte sauvage, une bouteille jetée à la mer. À l’intérieur, un message en portugais et en anglais.

     

     

    La bouteille à la mer dérive du Canada à la Bretagne

     

    Anne, son mari Olivier, et son frère Pierre-Yves se promenaient entre le château Turpault et le Vivier, sur la presqu’île de Quiberon (Morbihan), par une belle journée de la fin du mois de mars. Pierre-Yves restait un peu en arrière à farfouiller entre les rochers, quand soudain il a aperçu une bouteille en plastique, soigneusement emballée dans un sac de congélation.

    Sitôt Pierre-Yves ouvrit la bouteille, et en sortit un message écrit en portugais et en anglais. Le Quiberonnais, tout heureux, lut alors : « À toutes les mers et au monde, une étreinte symbolique et fraternelle de la Confrérie de la morue ».

     

    La bouteille à la mer dérive du Canada à la Bretagne

     Une ancre de marine… (Photo : Ouest-France)

     

    La 2ème bouteille sur 38 au total

    « Nous nous sommes alors connectés au site internet indiqué au dos du message, et avons rapidement reçu une réponse. Cette bouteille porte le numéro 37, et fait partie des trente-huit jetées à la mer par un bateau de pêche à la morue, entre octobre et décembre derniers, au large de Terre-Neuve, au Canada. L’initiative émane de la Confrérie gastronomique de la morue de Ilhavo au Portugal, qui compte exactement trente-huit frères », raconte Anne.

     

    La bouteille à la mer dérive du Canada à la Bretagne

    Une carte du trajet du morutier est imprimée sur le message. (Photo : Ouest-France)

     

    La bouteille à la mer quiberonnaise est, à ce jour, la deuxième à avoir été retrouvée. Début mars, en effet, une jeune Irlandaise dénichait la première à Inishmore, une des îles d’Aran, en Irlande. Poussée par les courants, la bouteille avait donc parcouru 2 600 km en trois mois. « Nous attendons de savoir où exactement notre bouteille a été lancée, mais il semble que ce soit dans la même zone, imagine Anne. Ce n’est peut-être pas grand-chose, mais c’est tout un symbole, à l’image de cette côte sauvage. » L’idée de la Confrérie de la morue est d’inviter les découvreurs de bouteilles au grand festival de la morue qui se déroule en août à Ilhavo.

    Article paru dans Ouest-France


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique