• Exhumée du champ de bataille coréen

     La plaque d’identité du soldat breton

    La plaque exhumée début mai est en bonne état. | Ministère Sud-Coréen de la Défense

     

    Il y a quelques jours, une plaque d’identité militaire appartenant à un soldat français ayant participé à la guerre de Corée (1950-1953) a été découverte, lors de travaux d’excavation dans la Zone démilitarisée (DMZ) séparant les deux Corée. Ce soldat était originaire du Finistère.

     

    La plaque d’identification d’un soldat breton qui a participé à la guerre de Corée (1950-1953) a été retrouvée lors de fouilles dans la DMZ, la zone démilitarisée, à la frontière entre les deux Corée. L’information a été diffusée ce vendredi par l’agence coréenne Yonhap qui cite le ministère de la Défense sud-coréen.

    Cette plaque a été retrouvée, la semaine dernière, sur le site de Arrowhead Ridge, lieu d’affrontements entre forces communistes et forces de la coalition dirigée par les États-Unis. Cette position, aussi connue sous le nom de Hill 281, était tenue par le bataillon français qui dépendait du 23ème régiment d’infanterie américain (intégré à la 2ème division d’infanterie). Une intense bataille s’y est déroulée le 6 et 7 octobre 1952.

    Les fouilles qui y ont commencé en avril ont déjà permis de mettre à jour 163 pièces dont 71 os découverts la semaine dernière. Cette campagne de fouilles va durer six mois. Elle devrait permettre de retrouver les dépouilles des quelque 300 soldats des deux camps qui y sont enterrés.

     

    La plaque d’identité du soldat breton

    Les restes des Chinois. | DR.

     

    Début avril, les restes de plusieurs soldats chinois exhumés du site ont été rendus à la Chine. Dix urnes ont été chargées dans un avion et acheminées en Chine. 589 dépouilles de Chinois ont déjà été rapatriées depuis 2014.

     

    Originaire du Finistère

    La plaque retrouvée dans la DMZ porte les mots suivants :

    MOALIC. YVES, M, RENNES, FRENCH.

     

    Ce soldat du bataillon français a bien trouvé la mort en Corée, le 6 octobre 1952, comme le précisent les données sur le Site Mémoire des Hommes. Le caporal Yves Marie Guillaume Moalic (matricule 13808) est né à Meilars (Finistère), le 29 mai 1928 et il est mort au champ d’honneur le 6 octobre 1952 à Myojang Myon. Il servait à la compagnie de commandement du bataillon comme infirmier au sein de l’escouade de l’adjudant Gavriloff.

     

    La plaque d’identité du soldat breton

     Une vue des fouilles. | Ministère de la Défense Coréen 

    Il est enterré à Plouhinec, après le rapatriement de sa dépouille en avril 1953.

     

    « Nous partagerons les informations et discuterons des questions liées avec la France, dont la manière de la rapatrier à sa famille », a déclaré le ministère sud-coréen de la Défense.

     

    Article publié dans Ouest-France

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique