• L’attentat du Roc’h Trédudon

    Il y a 40 ans, un attentat visait l'antenne du Roc’h Trédudon. Des milliers de foyers sont restés privés de télévision plusieurs semaines.

    Dans la nuit du 13 au 14 février 1974, l’émetteur du Roc’h Trédudon, à Plounéour-Menez dans les Monts-d’Arrée (29), est la cible d’un attentat. Plusieurs bombes explosent ce soir-là. L’attentat est revendiqué par le Front de Libération de la Bretagne (FLB).

    Les auteurs de l’attentat n’ont jamais été arrêtés, ni même identifiés.

    « Le sabotage spectaculaire de l’émetteur de télévision de Roc-Trédudon fait passer l’activisme à l’échelon supérieur : celui du terrorisme à l’Irlandaise », écrit Ouest-France en première page, le 15 février 1974. « Voici maintenant un million de Bretons privés, pour des mois peut-être, de la télévision. La télévision devenue, quoi qu’on puisse penser de l’ORTF, le pain quotidien du loisir ».

    « Comment l’attentat du Roc-Trédudon ne provoquerait-il pas la consternation de tous ceux qui militent hors d’un vain extrémisme, pour une Bretagne plus largement maîtresse de son destin, pour le sauvetage de sa langue et de ses valeurs spirituelles ? Au moment où, grâce à leurs efforts, s’affirme une reprise de conscience de l’identité bretonne, quel effet repoussoir ! », écrit encore Franck Choquet, chef du service politique de Ouest-France, dans cet article.

    « La Bretagne mérite mieux », conclut-il.

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    L’attentat du Roc’h Trédudon

    Il y a 40 ans, l’attentat du Roc’h Trédudon. | Crédit photo : Ouest-France 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :