• Léon Quilleré

    Engagé dans la résistance à 17 ans, Léon Quilleré est décédé à l'aube de ses 89 ans.

     

    Léon Quilleré à la cérémonie du 70 anniversaire des combats de Kervernen.

     

    Orphelin de père et de mère, aîné d’une fratrie de cinq enfants, Léon Quilleré avait repris le commerce de ses parents, et devenait ainsi patron boulanger à l’âge de 16 ans, pour nourrir sa famille. C’est un an plus tard qu’il s’est engagé dans la résistance. Il participe à plusieurs combats avant d’être arrêté le 14 juin 1944, ainsi que son ami André Morvan, 16 ans.

    Le 8 juin de cette année 44 il avait participé à une embuscade et éliminé avec un groupe de huit patriotes une quinzaine d’Allemands. Après leur arrestation Léon Quilleré et André Morvan sont conduits à Guémené-sur-Scorff et emprisonnés dans l’école Ste-Anne où les Allemands tiennent une cour martiale de triste réputation. Très rapidement le verdict est rendu : ils sont condamnés à mort et seront fusillés dans les 48 h.

    Durant plusieurs jours les deux plumelois sont torturés. Le 16 juin ils sont convoqués devant le capitaine interprète, et ce sera alors une chance extraordinaire… Ce dernier vient de recevoir une lettre lui annonçant le décès de sa femme et de ses deux filles (dont l’une de l’âge de Léon et André) et décide de ne pas les faire fusiller. C’est le 29 juin 1944 que Léon Quilléré et André Morvan retrouveront leur pays plumelois. Ils seront les deux seuls condamnés à ressortir vivant de l’enfer de Guémené-sur-Scorff.

    Titulaire de nombreuses médailles, Léon Quilleré venait d’être nommé Chevalier dans l’Ordre National du Mérite (promotion mai 2015) et devait la recevoir le mois prochain des mains de Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense. Léon Quilleré était président du comité local de l’Anacr de Pluméliau et vice-président du comité départemental aux côtés de Daniel Le Pendeven. Ses obsèques seront célébrées mercredi 27 mai en l’église de Pluméliau.

    Article paru dans La Gazette du Morbihan


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :