• Fauchage et bottelage avec une javeleuse et battage à poste fixe avec une batteuse Merlin

     

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=67&v=kAhQ0zCWT_I


    votre commentaire
  • France Bleu vous propose un petit guide pour avoir la classe pendant vos vacances en Bretagne ! On vous livre notre Top 10 des expressions à connaître en breton.

     

    Expressions en breton à connaître pour les vacances !

     Le drapeau breton s'appelle le Gwenn ha du (blanc et noir) © Radio France - Annaïg Haute

     

    1 - Kouign amann

    Littéralement "gâteau-beurre" : tout est dans le nom. On vous précise juste qu'il y a du sucre en plus du beurre, on ne va pas se laisser abattre non plus!

    2 - Gwenn ha du

    C'est le drapeau breton. Pour traduire, un indice : regardez les couleurs! "Gwenn ha du" signifie "Blanc et noir".

    3 - Mignon 

    Ça veut dire "copain", et c'est devenu une expression affectueuse, on peut par exemple vous demander au comptoir "Qu'est ce que tu bois Mignon?"

    4 - Yec'hed mat 

    Tant que vous êtes au bar, autant trinquer ! "Yec'hed mat" veut dire "Bonne santé!"

    5 - Ribin 

    Quand le GPS a perdu la tête ! Les "ribinoù", ce sont les petites routes ! (On prononce "ribine)

    6 - Enez Sun 

    C'est le nom du bateau qui peut vous emmener vers l'Ile de Sein, mais c'est surtout le nom de l'île. Tiens d'ailleurs tant qu'on y est, "Enez eusa" ça veut dire Ile de Ouessant

    7 - Plijadur ! 

    "Plaisir", ça peut être une exclamation, pour dire que vous profitez du moment !

    8 - Ma doue ! 

    Se prononce "ma doué", ce qui signifie "Mon dieu", vous avez aussi la variante «Ma doue beniget !» si vous êtes vraiment vraiment choqué !

    9 - Mar plij

    Parce-que vous êtes poli, et que ça veut dire s'il vous plait ! Ajoutez "Trugarez" (Merci) à la fin et vous serez le gendre idéal.

    10 - Kenavo

    Attention au piège : ça veut bien dire "au-revoir". Donc évitez de le dire en arrivant quelque-part (c'est un grand classique!).

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  La tombe celte vieille de 2.200 ans et découverte à Zurich, a été fabriquée dans un tronc d'arbre. © Amt für Städtebau, Stadt Zürich

     

     

    En 2017, dans la ville de Zurich, des archéologues ont mis au jour une tombe celte contenant un cercueil sculpté dans un tronc d'arbre. Après avoir réalisé de nombreuses analyses, ils ont réussi à en apprendre plus sur son occupante, une noble qui serait décédée vers 200 ans avant J.-C

     

    Il y a 2.200 ans, durant l'âge de fer, des Celtes ont inhumé une femme dans un cercueil singulier. Un cercueil entièrement creusé dans un tronc d'arbre. Sa tombe a été découverte en 2017 à Aussersihl, un quartier de Zurich (Suisse), lors de travaux de rénovation d'un complexe scolaire. Et celle-ci a été découverte dans un remarquable état malgré les millénaires passés sous terre.

    Selon la description faite par les archéologues, le cercueil possédait encore son écorce sur la face extérieure. Mais ce n'est pas le seul détail qui a attiré l'attention. En plus de contenir les restes de sa propriétaire, la sépulture contenait de nombreux objets de valeur et notamment un collier de perles de verre. Restait à en apprendre plus sur la défunte.

     

     Le site de fouilles avec le cercueil en tronc d'arbre découvert dans un quartier de Zurich en mars 2017. - Amt für Städtebau, Stadt Zürich

     

     

    Une femme de 40 ans bien vêtue

    Après avoir mené de multiples analyses sur la tombe, les chercheurs du département d'archéologie de Zurich ont réussi à percer de nombreux secrets, selon un communiqué. Les ossements ont révélé que la femme était âgée d'environ 40 ans lorsqu'elle est décédée en 200 avant J.-C et qu'elle n'avait effectué que peu de travail physique lors de sa vie, suggérant une position élevée dans la société.

    En outre, une analyse de ses dents a indiqué que la défunte avait connu une alimentation riche en féculents et en nourriture sucrée. En étudiant les restes de textile conservés dans la tombe, les spécialistes ont déterminé que la femme portait probablement une robe en laine fine de mouton, un châle en laine ainsi qu'un manteau en peau de mouton. Autant de vêtements qui semblent confirmer un statut noble.

    Ses bijoux ont également fait l'objet d'analyses et le collier a montré une forme assez unique. Doté de perles bleus, jaunes et de pierres d'ambre, il devait s'accrocher sur la poitrine à l'aide des deux broches situées aux extrémités. La défunte portait également des bracelets en bronze et une fine chaîne en bronze avec des pendentifs autour de sa taille.

     

     Dans la tombe, les archéologues ont découvert plusieurs éléments appartenant à des bijoux, notamment un collier (reconstitué ici à droite) et des bracelets en bronze. - Martin Bachmann, Kantonsarchäologie Zürich/Amt für Städtebau, Stadt Zürich

     

    On ignore l'identité de cette noble celte mais l'analyse de ses os a indiqué qu'elle avait grandi dans la région, probablement dans la vallée de la Limmat, et avait donc été inhumée dans sa région d'origine. Si des traces de l'existence d'un village celte, remontant au Ier siècle avant J.-C, ont été mises au jour non loin de là, les archéologues pensent que la femme faisait partie d'un village plus petit encore inconnu.

     

    Deux défunts du même village ?

    Toutefois, elle n'est peut-être pas la seule habitante à avoir été enterrée à cet endroit. Le Bureau pour le développement urbain de Zurich a précisé qu'en 1903, une tombe celtique avait déjà été mise au jour dans les parages, à seulement 80 mètres de la nouvelle découverte. Elle abritait un homme enterré avec une épée, un bouclier et une lance. Une panoplie de guerrier qui a également semblé indiquer un haut statut.

     

     Reconstitution de ceux à quoi pouvaient ressembler les deux défunts celtes morts il y a quelque 2.200 ans. - Amt für Städtebau, Stadt Zürich

     

    Les sépultures remontant à la même période, les archéologues suggèrent qu'il est possible que les deux défunts se soient connus de leur vivant. Une théorie malheureusement difficile à démontrer, même avec de plus amples analyses. En revanche, ces témoignages du passé livrent des informations précieuses sur l'histoire de Zurich, sa région ainsi que sur le territoire des Celtes. 

    Si la ville suisse a longtemps été considérée comme une fondation de l'empire romain, les fouilles archéologiques ont démontré que les Celtes y avaient établi des peuplements dès la première moitié du Ier siècle avant J.-C. Soit bien avant la conquête par les Romains. L'ancienne ville aurait ensuite fusionné avec une bourgade gallo-romaine nommée "Turicum".

     

    Article paru dans GEO

     


    votre commentaire
  • Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi les d sont aussi penchés à gauche dans les documents de 1580... ? d'où sort le sigle & pour et...?

    La réponse dans cette vidéo un peu rétro, de 15 minutes à mettre en pleine écran qui explique beaucoup sur le comment et pourquoi de la forme de nos lettres actuelles carolingiennes

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=198&v=bMBmNBUhMW0

    Copié sur Gen56

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires