• Recherches aux cimetières

     

    Après avoir questionné les personnes les plus âgées de la famille, après avoir fouillé dans les greniers et les caves, le généalogiste débutant se tournera naturellement vers les cimetières où sont enterrés les membres de sa famille.

    Sur les tombes, il notera les noms de toutes les personnes enterrées, avec les dates. Parfois, il aura la chance d'y trouver des photos. Il est important de prendre une bonne photo de la tombe car les concessions étant très rarement renouvelées à l'infini, il viendra un moment où la stèle sera détruite et remplacée par une autre. De plus, l'usure du temps peut endommager celle-ci et effacer les écritures. IL s'agit bien entendu d'un travail surtout destiné aux générations futures, qui pourront au moins retrouver ces photos.

    On retrouve facilement les tombes depuis le début du XXème siècle, plus rarement celles du XIXème siècle. Il est excessivement rare de retrouver des tombes encore lisibles de plus de 200 ans. Les tombes les mieux conservées sont en général celles qui sont dans des endroits protégés, accolées au mur de l'église ou aux murs d'enceinte du cimetière. Ne pas oublier de regarder à l'intérieur de l'église ou l'on pourra espérer dénicher des tombes allant jusqu'au XVIème (sur les murs mais surtout par terre). Si l'ancêtre était noble ou proche de la noblesse, on peut trouver des plaques bien conservées dont les inscriptions révèlent la vie de la personne.

    Le généalogiste pourra aussi se rendre au bureau du cimetière, s'il y en a un (ou à la mairie) et demander à consulter le registre des entrées.

    La consultation des registres n'est pas toujours facile ou possible pour des raisons diverses. Il est à noter que le premier élément à connaître est la date de décès de la personne recherchée.

    S'il existe un bureau central des cimetières dans la commune où vous faites des recherches et si ce bureau est équipé d'une base de données informatiques vous avez des chances de pouvoir gagner beaucoup de temps. La saisie, à posteriori, et les aléas de la guerre peuvent entacher les données informatiques d'un certain nombre d'erreurs ou d'omissions. Les registres des entrées pourront quelquefois permettre de remettre l'informatique à jour.

    Il est à noter que plusieurs personnes peuvent être enterrées dans une même concession. Dans ce cas, le bureau des concessions devrait pouvoir vous en fournir la liste. Il est à noter que les inscriptions sur les monuments funéraires peuvent être très incomplètes voire même quelquefois inexistantes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :