• Statue du Pape à Ploërmel

     

    Le tribunal administratif de Rennes s’est prononcé en faveur du retrait de la croix de la statue de Jean-Paul II sur le domaine public. Ouest-France

     

    Le tribunal administratif de Rennes a donné raison à la Libre pensée qui demandait le retrait de la statue de Jean-Paul II du domaine public de Ploërmel.

    Pour le tribunal administratif de Rennes, la statue de Jean-Paul II de Ploërmel, et la croix qui la surplombe, n’a pas à rester sur le domaine public. Saisi par la fédération de la Libre pensée morbihanaise le 26 mars dernier, il vient de rendre son jugement en délibéré. Il confirme le caractère illégal de son implantation en 2006 dans le centre-ville de Ploërmel.

     

    « Symboles ostentatoires de la religion »

    L’association demandait le déplacement de la statue pour être en accord avec la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État. Le rapporteur public avait proposé d’enlever la croix et l’arche, « symboles ostentatoires de la religion ». Le tribunal administratif a suivi sa proposition.

    « Le tribunal s’est prononcé en faveur de la suppression de la croix », confirme Patrick Le Diffon, le maire de Ploërmel qui note qu’elle fait partie de l’œuvre. « Si on enlève la croix, c’est l’auteur qui peut nous attaquer… »

    Œuvre de l’artiste russe Zourab Tsereli, la statue est protégée par la loi sur la propriété intellectuelle et son auteur a fait savoir à l’ancien maire de Ploërmel, Paul Anselin, qu’il s’opposerait à toute modification de l’ensemble.

     

    Des recours possibles

    Si la croix ne peut être désolidarisée de la statue, c’est le monument entier qui devra quitter le domaine public. « Nous n’en sommes pas là », prévient le maire de Ploërmel qui attend la réception du jugement écrit du tribunal administratif.

    « Nous aurons six mois pour décider si nous faisons appel devant le conseil d’État. » Une autre hypothèse est également évoquée : le déclassement de la place du domaine public. Patrick Le Diffon fait savoir qu’il utilisera tous les recours possibles avant toute décision légale.

    La statue de Jean-Paul II n’est donc pas prête à quitter sa place renommée récemment « Saint Jean-Paul II », mais elle est en sursis.

    Article paru dans Ouest-France


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :