• Un reportage sur les Mormons

    La généalogie, c'est super ! Nous sommes tous plongés dedans, certains depuis notre plus tendre enfance. Et nous avons tous entendu parler des Mormons, ceux sans qui, probablement, la généalogie ne serait pas ce qu'elle est. Mais qui sont-ils vraiment ? Quels sont les principes de leur Église ? Un passionnant reportage leur est consacré lundi prochain.

     

    Un reportage sur les Mormons

    Les Mormons À La Conquête Du Monde” a été réalisé par Guillaume de Morant, entre France et États-Unis. Nous avons souhaité lui poser quelques questions pour en savoir un peu plus sur cette expérience.

     

    Geneanet – Pourquoi ce reportage sur les Mormons ?

    Guillaume de Morant – Comme généalogiste, je connais depuis longtemps l’existence des Mormons. Mais je ne les ai vraiment découverts qu’en 2014, lorsque je suis allé pour la première fois à Salt Lake City, à Rootstech, leur congrès international de généalogie. Ce fut vraiment une surprise, car je m’attendais presque à rencontrer les membres d’une secte ! Comme beaucoup de gens, j’avais une vision tronquée de leur religion. J’ai donc eu envie de mieux les connaître, mieux les comprendre.

     

    Qui sont les Français membres de l’Église que vous avez rencontré, ont-ils un profil particulier ?

    J’ai rencontré deux familles françaises, l’une installée aux États-Unis depuis 13 ans et que nous avons filmée lors de son retour en France cet été. L’autre famille habite en région parisienne. Je les ai suivies l’une et l’autre pendant plusieurs jours. Ce sont des familles tout à fait ordinaires, des gens qui travaillent, avec des enfants qui vont à la même école que tout le monde. Ils sont très bien insérés dans la société. C’est leur engagement pour leur religion qui est peu commun.

     

    Les portes se sont-elles ouvertes facilement pour le tournage, vous avez notamment rencontré les plus hautes instances de l’Église, a-t-il été facile d’obtenir un rendez-vous ?

    Leur église s’ouvre de plus en plus, car les Mormons ont pris conscience que sans transparence, c’est la porte ouverte à toutes les rumeurs et à tous les fantasmes. Mais pour un journaliste, il y a une grande différence entre obtenir une interview d’un haut-responsable et se faire accréditer pour plusieurs semaines de reportage. J’ai dû vaincre des résistances en interne, surtout par méconnaissance des médias français de la part des mormons américains. Mais les portes se sont finalement ouvertes en grand, grâce au soutien des membres français de l’église, un soutien qui a été constant et déterminant.

     

    Vous n’avez pas pu filmer de cérémonies de réception de membre de l’Église, il reste malgré tout un secret impénétrable autour de celles-ci, n’y a-t-il pas contradiction avec le fait que vous ayez pu interviewer facilement des personnes haut placées ?

    Je crois que les Mormons préfèrent quand même garder quelques secrets pour eux. C’est leur droit…

     

    Vous étiez présent au salon de généalogie mondial, Rootstech, qui se déroule à Salt Lake City, le siège de l’Église. La ville est-elle imprégnée de la culture mormone, qui sont les gens que vous avez pu croiser lors du salon ?

    Salt Lake City ressemble à toutes les villes moyennes américaines et l’on ne ressent pas vraiment la culture mormone, si ce n’est dans le centre à Temple Square. L’architecture monumentale rappelle partout l’influence de l’église. Mais paradoxalement, ce n’est pas dans la ville elle-même que cette influence est la plus marquée, car seulement la moitié des habitants de la ville se déclarent Mormons. C’est beaucoup plus au sud de l’Utah, dans les communes de la vallée, que la proportion de Mormons est la plus forte. Là-bas, il y a une presque une paroisse à chaque coin de rue !

    La capitale Salt Lake City est un donc mélange étonnant de conservatisme et de progressisme. Par exemple, la maire de la ville est une femme démocrate homosexuelle qui vit ouvertement avec sa compagne et leurs enfants et elle a été élue forcément avec le vote des Mormons. Cela en dit long sur les tiraillements, les débats de société qui agitent les membres de cette église.

    Lors du congrès Rootstech, qui est quand même fréquenté par beaucoup de Mormons, on croise donc de tout. Il y a des familles avec de jeunes enfants, des gens qui sont là pour entendre les conférences de leurs hauts-responsables, d’autres venant simplement participer à un bon spectacle, car c’est aussi un grand show à l’américaine et on le montre bien dans le reportage. Et il y a aussi beaucoup de généalogistes passionnés venus découvrir les nouveautés, échanger, se former en assistant à des ateliers.

     

    Votre propre opinion sur les Mormons a-t-elle changé à la suite de votre tournage ?

    Oui, je trouve qu’ils sont beaucoup plus ouverts que je ne le croyais. Et je pense que leurs croyances peuvent être respectées, même si parfois, elles donnent lieu à des choses très étranges pour un observateur extérieur, comme le baptême des morts et certaines cérémonies qui ont lieu à l’intérieur des temples.

    J’ai vu aussi qu’ils avaient un grand désir de s’accroître, de faire progresser leur religion avec l’envoi de missionnaires dans de nombreux pays du monde, dont la France. C’est l’une des religions qui progresse le plus en proportion dans le monde, même si le nombre d’adeptes reste encore très modeste par rapport à d’autres églises chrétiennes.

     

    Les Mormons À La Conquête Du Monde” sera diffusé lundi 8 octobre à 20h50 sur RMC Story
    (anciennement Numéro 23) dans l’émission “Révélations”, présentée par Yasmine Oughlis

    http://www.numero23.fr/programmes/revelations/

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :