•  

     

    Tout dans ce village évoque la Normandie chère aux peintres impressionnistes : maisons à colombages, vieilles halles, ruelles pavées et fleuries de géraniums. Environné de collines verdoyantes parsemées de pommiers, sur la route du cidre, Beuvron-en-Auge a su conserver ses enseignes d’antan et sa belle architecture normande. Pas moins de quarante maisons à pans de bois des XVIIème et XVIIIème siècles s’élèvent autour de la place centrale. Au fil des générations, ses habitants se sont efforcés de les sauvegarder. En parcourant les venelles étroites aux noms évocateurs - comme la rue de l’Enfer pour la dureté du métier de tanneur ou la rue de la Catouillette, du patois qui veut dire chatouiller - on découvre l’autre patrimoine de ce village authentique, le cidre. De nombreuses distilleries invitent à la dégustation de cet AOC Pays d’Auge.


    votre commentaire
  •  

    Étretat est une commune du département de la Seine-Maritime, dans la région Haute-Normandie, en France. Le site des falaises d'Étretat est classé dans le programme des Opérations Grands Sites (OGS), piloté par le ministère de l'Écologie et du Développement durable.

    Ses habitants s'appellent les Étretatais.

    Naguère modeste village de pêcheurs, Étretat est devenue une station balnéaire de renom. Elle se trouve au nord du Havre en Normandie, sur le littoral de la Manche en pays de Caux. L'aspect extraordinaire et monumental de ses falaises de craie blanche presque immaculée et ses plages de galets grisâtres en ont fait un des lieux du tourisme international. Des peintres comme Gustave Courbet, Eugène Boudin ou Claude Monet ont beaucoup contribué à sa publicité, en en immortalisant la spécificité. Des écrivains comme Gustave Flaubert et Guy de Maupassant ont été des fidèles du lieu tandis que Maurice Leblanc, qui y vécut, contribua au mythe entourant le site dans une aventure d'Arsène Lupin intitulée L'Aiguille creuse.


    votre commentaire
  •  

     

    Sauzon (Saozon en breton, qui veut dire « les Angles » et qui a donné « les Anglais » est une des quatre communes de l'île de Belle-Île. Le village est principalement bâti sur le flanc ouest d'une anse aménagée en un petit port de pêche et de plaisance, dotée d'une forme de rade, prolongeant l'estuaire, assez confortable pour le mouillage, et entourée de verdure. Le port est surnommé « le port fleuri ». Il se situe sur le versant gauche de l'estuaire de la rivière de Sauzon. Une agréable promenade, partant du port, permet de faire le tour de la pointe du Cardinal et offre des vues tour à tour sur l'entrée du port, la pointe de Taillefer, la presqu'île de Quiberon et la pointe des Poulains.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique